Une cougar entreprenante…


Le restaurant est bondé. On dirait bien que ma soeur m'a encore fait faux bond. Pourtant elle habite à dix minutes d' Yverdon, elle aurait pu faire un petit effort. Ou peut être est elle encore en train de se faire déchirer le minou par son dernier mec en date...Si c'est le cas je lui pardonne !

Trente minutes que j'attends alors au bout d'un moment je demande qu'on m'apporte la carte. Un jeune homme au visage doux et affable s'approche pour me proposer un apéritif puis il prend la commande. Son air juvénile fait battre mon coeur. Mon penchant pour les très jeunes garçons ne me quitte jamais vraiment.

Pendant qu'il repart son menu sous le bras je ne peux m'empêcher de laisser mon regard errer sur son joli petit cul. Il doit avoir à peine vingt ans. Trop jeune pour moi c'est évident mais comme on dit "qui ne tente rien n'a rien" !

Il faut dire qu'à 58 ans je n'ai plus envie de perdre mon temps. Les tous jeunes hommes pleins de fraîcheur me font fantasmer et j'aime jouer les "initiatrices" dans tous les sens du terme.

Que ce soient en boites de nuit, au centre commercial ou au cinéma, je suis toujours prête à succomber à un jeune minot et parfois même plusieurs si l'ambiance est propice au rapprochement. Je suis tellement cochonne et extravertie qu'ils en oublient que j'ai largement dépassé l'âge de leur propre maman.

Le garçon reviens avec une mise en bouche appétissante mais je préfère de loin reporter toute mon attention sur un hors d'oeuvre beaucoup plus alléchant et d'un tout autre genre : son joli corps musclé que je trouve parfait vu de près. Plus grand que moi, mince et blond avec des yeux à vous faire tourner la tête tant ils semblent innocents. Je le sens rougir sous mon regard enveloppant et charmeur. En lui demandant s'il est nouveau dans l'établissement il sourit en répondant qu'il est le petit-fils du patron et qu'il donne un coup de main durant les fêtes de fin d'années. Un beau cadeau de Noël avant l'heure avec lequel je m'enverrais bien au septième ciel.

Une chaleur de tigresse commence à envahir mes flans pendant que Nathan (il vient de se présenter et j'avais raison au sujet de son âge puisqu'il vient d'avoir 20 ans) me propose un bon verre de vin pour accompagner mes plats. Je le laisse choisir pour moi histoire qu'il reste à proximité de ma table et j'en profite pour flirter outrageusement avec lui qui semble apprécier mon petit jeu de femme fatale. J'aime tellement les jeunots timides, qui peuvent se montrer un peu maladroits mais qui de par leur fougue et leur endurance sont de fabuleux "plans-culs". Pouvoir lire dans leurs regards chauds le désir et l'envie et de les initier à toutes sortes de jeux sexuels c'est mon élixir de jeunesse.

Mes amis m'appellent Vicky. Je ne cherche pas à me vanter mais je suis restée une jolie femme : de taille moyenne, je suis mince avec de gros seins, une taille fine et des hanches pulpeuses. Comme toute cougar qui se respecte, j'aime porter des tenues très provocantes, moulantes, toujours du court pour afficher mes jolies gambettes.... Je sais tirer parti de mes beaux fruits mûrs. Blonde platine, cheveux mi longs encadrant un visage agréable, je dispose d'une bouche repulpée qui fait des miracles au moment des préliminaires. Je suis une prédatrice qui s'assume et tant pis pour ceux que mon comportement offusque...

Pour l'heure discrètement je détache les deux boutons de mon chemisier de soie forçant ainsi le beau Nathan à plonger ses yeux curieux dans mon décolleté généreux. Je me vois déjà en train de le branler entre mes deux superbes nichons lourds. Serait il capable de passer sous la table pour faire minette ? L'idée me fait mouiller à mort et pour me donner contenance je picore mon assiette en essayant de trouver une idée pour l'attirer dans mes filets.

Cela ne semble pas trop difficile vu que le bel adonis ne quitte pas ma table du regard. La nourriture me semble insipide pourtant j'ai l'impression que le dessert va s'avérer bien meilleur. Une idée coquine se met alors à germer dans mon esprit. Je passe à l'attaque car pas envie de dormir sur place. Une bonne heure se passe et le restaurant commence doucement à se vider. Spontanément je propose au serveur de l'attendre et de le raccompagner. Il accepte aussitôt avec toujours cette pointe de rougeur sur les joues qui le rend si désirable à mes yeux.

Je ne cherche pas de relation amoureuse idyllique, je me satisfais uniquement de relations charnelles éphémères et les jeunes hommes qui me culbutent savent qu'il n'y a que des avantages à me fréquenter. Longtemps cantonnée au rôle de parfaite épouse, mère aimante avec ses enfants, j'ai récupéré ma liberté et je suis devenue un papillon de nuit.

Pour l'heure, j'attends sagement à l'intérieur de mon auto que Nathan ait terminé son service. J'ai une grosse envie de baiser et ce charmant petit serveur fera l'affaire. Au bout d'un quart d'heure il s'échappe du restaurant et s'engouffre près de moi. Jubilant en silence je démarre rapidement pour rejoindre mon appartement. Nathan semble encore un peu mal à l'aise et j'en profite pour le taquiner un peu sur ses fréquentions. Il m'avoue qu'il a une petite amie mais qu'elle ne souhaite pas se donner à lui sans être certaine de ses sentiments. Tant mieux car avec moi il va pouvoir enfin s'éclater sans limites.

Je l'abandonne au salon et passe dans ma chambre pour ôter mes escarpins et ma robe. J'enfile un déshabillé rouge carmin transparent d'un genre très aguicheur et conserve uniquement mon string noir pour lui laisser le plaisir de me l'enlever avec sa bouche. L'effet est immédiat : Nathan semble interpellé par ma tenue ultra coquine. Je nous sers deux digestifs et m'installe sur le sofa lui faisant signe de me rejoindre. Ses yeux braqués sur mes gros lolos il paraît super émoustillé par la situation.

Je prends ma voix suave et coquine pour lui dire :

- avoues que tu aimes mes gros seins ?! ça doit te changer de ta petite vierge effarouchée ! Tu veux les toucher ?

J'aime prendre les choses en main alors c'est d'autorité que j'attrape sa main et que je la plaque contre mes seins voluptueux dentelle qu'il sente la raideur de mes mamelons tendus à mort. Sa timidité et son inexpérience me chauffe encore plus. Je place mes mains de chaque côté de son visage et profite de son émoi pour écraser ma bouche sur la sienne et lui rouler une pelle experte. Ma main gauche se faufile entre ses cuisses toutes serrées tâtant comme une connaisseuse la belle bosse qui se tend à travers son pantalon. Il s'abandonne à mon baiser et gémit quand je sors avec habileté son pénis tendu et tout frétillant.

Mon petit jeune semble soudain aussi affamé que moi. Avec des gestes maladroits mais ô combien excitants Nathan se met à me pétrir les seins en me chuchotant qu'il désire une branlette espagnole. Il se cale alors contre le dossier du sofa et agite sa bourse gonflée vers moi en murmurant :

- allez suces moi les boules, tu es trop bonne avec tes gros seins...

Mon minou se remplit de liqueur en entendant ses paroles je sens qu'on va bien s'amuser. Il approche sa queue raide entre mes nichons lourds et se met à remuer en cadence frottant ses couilles fortement sur ma peau satinée. J'agite alors ma langue en tout genre pour augmenter son plaisir, Nathan remue ses hanches comme un jeune loup enfilant d'un coup sec son pénis dans ma bouche puis au fond de ma gorge.

La fente dégoulinante j'écarte mes jambes pour lui permettre de découvrir le coeur de mon volcan en éruption. Ses fins et longs doigts s'enfilent entre mes lèvres charnues tandis que je contracte mon vagin pour avaler deux de ses doigts au fond de mon vagin. Le plaisir est immédiat et je gémis de satisfaction tandis qu'il semble heureux d'avoir trouvé comment me donner du plaisir. Ma bouche brûlante le comble mais il se maîtrise pour ne pas éjaculer dedans.

- je ne veux pas jouir maintenant, je vais d'abord te bouffer la chatte et ensuite tu vas monter sur ma bite et tout t'enfiler devant moi...

On dirait que le mignon sait ce qu'il veut. Rapidement je m'éclipse pour prendre un préservatif que je lui tends. Faut savoir s'amuser mais aussi penser à demain. Très vite il emballe son beau sexe et m'attire contre lui pour me tripoter les seins ébahis de voir que les tétons sont énormes.

Il prend l'initiative de me lécher. D'abord furtivement pour ensuite écraser son visage entier entre mes cuisses. J'en profite pour caler mes genoux sur ses épaules offrant ainsi mes deux petits trous à sa bouche avide et gourmande. Mes gémissements lui donnent des ailes et il se met à me léchouiller la petite rondelle si fort que je suis obligée de jouir en criant tant c'est divin.

Sans avoir honte de mon corps épanoui je grimpe sur lui prête à tout pour à mon tour le rendre raide dingue. J'entame alors une sorte de balancement de hanches lascif plaquant mes lèvres de chatte gonflées sur son gland et ses couilles arrondies de jus. Ses mains s'agrippent à ma taille me forçant à remuer plus vite, m'empalant sur son sexe droit je dirige les réjouissances, il est jeune, beau et en plus son pénis et sa langue me font du bien alors pourquoi m'en priver ?

D'un geste vif, je change la trajectoire de sa queue l'enfilant dans mon anus déjà dilaté d'avance. Profondément sodomisée je claque mes fesses rondes sur couilles en emprisonnement son sexe dans mon trou de balle étroit. Le plaisir nous submerge très vite, trop vite même... Il m'avouera plus tard que ce fut une première pour lui de me la mettre dans le cul.

Histoires récentes

© 2016 TrouveUneCougar.ch | Disclaimer | Genève | Vaud | Fribourg | Neuchâtel | Valais | Jura